JP Tronic encore arrêté



Le tristement non célèbre Jean-Pôl Trônic, dit “la flaque”, a encore été condamné pour attentat à la pudeur sur la voie publique.


En effet, après avoir fêté dans une boîte à la mode le sixième acquéreur de son dernier album : "Plays The Loose", ce fameux saltimbanque aviné a été appréhendé ce matin à six heures, nu comme un vers, en train de peindre avec son sexe, une fresque géante inspirée du jugement dernier de Michele Angelo sur le mur principal du commissariat central. Une phrase sous-titrait le tout, je cite : “ j'emmerde la police et la maréchaussée “.



« Non mais vazy, c'est bon ! C’était pour rire, quoi ! » aurait déclaré l'artiste, aux forces de l’ordre qui tentaient de l'arraisonner, lesquelles furent semble t il, peu sensibles à l’humour graphique du susnommé Tronic.


Manifestement imbibé d’alcool et autres spiritueux, titubant et racontant des blagues avec les mains, Jean-Pôl Trônic, qui a déjà passé dix jours en cellule de dégrisement et dont ce n’est pas les premières frasques, ne purgera pas la peine à laquelle il a été condamné. En effet, vu l’état de ses relations avec le pouvoir en place, et celui de ses nombreux comptes bancaires en suisse, il paiera la caution mais devra tout de même s’acquitter envers la société d’un travail dit “d’intérêt général” sous la forme d'un long métrage à la gloire de la police et de Jésus Christ, ou d'un album de valses viennoises mais avec des paroles qui dénoncent.


Al Amasse pour "LE JIVARO"




PRÉVENTES VINYLES ICI, SEULEMENT PENDANT 2 MOIS

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Twitter Icon

© 2019 TRONIC-INC

in the one again a steak