JP tronic nous emmerde

Mis à jour : 10 mars 2019





Jean Pol Tronic / PLays The Loose


Il m’a été donné, très récemment, d'avoir subir sur les ondes nationales, les chansons et les propos nauséabonds d’un certain Jean Pol Tronic. Mon Dieu mais quelle horreur !

La crise régurgitoire qui assaillit ma glotte innocente à l issue de l’émission fût telle, que je dû faire appel aux services d’un spécialiste de l’estomac pour redécorer mon salon. Et ce n’est qu’après avoir assommé Harry T. (un expert en art moderne de masse) qui voulait m’introduire son Karsher dans l’oreille interne, que je compris que mon spécialiste de l’estomac était un escroc. Jean-Pol Tronic venait d’ entrer dans ma vie.


Le fait que je ne l’y avait aucunement invité n’empêcha nullement toutes sortes de désagréments (que le manque de place, mais surtout la pudeur m’obligent à taire ici) de s’ amonceler dans ma si riche existence, à la vitesse d’ un truc qui s’amoncellerait vraiment très vite. Tout ça pour dire que... Ce type est nuisible.


Oui, ce type est nuisible. Et je n’hésiterai pas à affirmer ici, que laisser parader ce Jean-Pol Tronic en toute liberté dans les médias, est une erreur d’une inconscience notoire autant que d’une incompétence rare, de la part des forces de ce que l’on nomme communément et sans rire : “ l’ordre public“.

J’affirme également, que les élucubrations divagatoires d’un tel individu sur les ondes nationales constituent l’une des formes d’intoxication moderne les plus pernicieuses ainsi qu’un risque certain pour la santé mentale de tout un chacun.


J’ajoute que le discours immoral et vulgaire qu’assène cette pauvre âme égarée à longueur de chansons, constitue un obstacle dangereux pour un bon formatage du jeune, et peut se révéler nuisible à son insertion toujours plus insérée, dans ce que l’ on nomme communément et sans rire : “ la vie active “.

J’ affirme enfin que, n’ayant plus grand chose à affirmer, je ne saurais mettre un terme à ce papier sans avoir souhaité, et vigoureusement, la disparition rapide et définitive de ce rebut artistique… que dis-je... de cet ersatz de chanteur… de ce virus psycho-rigidifiant dont la réincarnation la plus récente déambule sous la forme d’un dangereux psychopathe répondant au patronyme ridicule de : Jean Pol Tronic.


Helmut Spectre in "Plâtres & Sels"



  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Twitter Icon

© 2019 TRONIC-INC

in the one again a steak